Conseils aux jardiniers

Rien ne procure une plus grande satisfaction que de produire ses propres plants : attendre avec impatience que les semis sortent du sol, observer leurs petites feuilles s'étendre et finalement se réjouir des premiers signes de la formation d'une fleur. Voir des racines se former sur une tige pour créer une nouvelle plante ; pouvoir ainsi par bouturage multiplier à l’infini une plante à laquelle on est attaché pour en faire profiter ses amis. Ces expériences sont d’autant plus émouvantes, que si elles réussissent le plus souvent, l’échec est également possible, comme dans tout ce qui touche la nature. Vous trouverez donc ici quelques conseils utiles.

Avant de débuter tout semis, une attention particulière doit être portée aux différents comportements des plantes. Les bégonias nécessitent par exemple beaucoup de lumière. Les graines de géranium ne germent pas si il fait trop chaud. Lisez donc attentivement les indications inscrites sur le sachet et choisissez des plantes compatibles avec les conditions dont vous disposez.
Pour cela, on prélève sur un « pied-mère » un bout de tige comportant en général au moins une feuille ou une partie de feuille, et un bourgeon.Cette bouture est mise en terre. La bouture est « prise » quand elle a formé des racines et qu’elle commence à se développer de façon autonome, formant ainsi une nouvelle génération.